Connectez-vous à la section membre

×

Le gluten

Apprenez à comprendre vos symptômes gastro-intestinaux : ne vous privez pas pour rien

 

Saviez-vous que…

  • 360 000 Canadiens sont atteints de la maladie cœliaque, dont plus de 82 000 Québécois;
  • Sur 10 personnes atteintes, 9 l’ignoreraient;
  • La maladie cœliaque touche tout le monde : autant les enfants que les adultes, autant les femmes que les hommes;
  • La maladie cœliaque est une maladie caméléon présentant plus de 200 signes et symptômes possibles pouvant affecter n’importe quel organe;
  • 12 ans1 peuvent s’écouler entre l’apparition des symptômes et le diagnostic. Il est important de continuer de manger du gluten et d’en parler à votre médecin;
  • On estime  que 3 à 6 % de la population serait atteint de la sensibilité au gluten non cœliaque.

 

La maladie cœliaque 

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

C’est une maladie auto-immune chronique reliée à l’ingestion de gluten chez les personnes génétiquement prédisposées. Le gluten est un complexe de protéines contenu dans certaines céréales comme le seigle, l’avoine contaminée par le gluten, le blé, l’orge et le triticale (acronyme SABOT), les dérivés de ces céréales et tous les produits qui en contiennent. Chez les personnes atteintes, l’ingestion de gluten, même par contamination, entraîne une destruction d’origine inflammatoire du petit intestin et ce, à divers degrés. L’absorption de nombreux nutriments comme le fer, le calcium et l’acide folique est alors compromise.

 

Quels sont les symptômes possibles ?

Les symptômes ressemblent à ceux d’autres maladies comme le syndrome de l’intestin ou du côlon irritable. Il est donc parfois plus difficile d’établir un diagnostic.

Les symptômes : 

  • diarrhée ou constipation récurrentes;
  • perte de poids ou embonpoint;
  • douleurs abdominales;
  • ballonnement;
  • flatulences;
  • anémie;
  • fatigue;
  • irritabilité;
  • retard de croissance chez l’enfant;
  • douleurs articulaires;
  • désordres neurologiques inexpliqués;
  • infertilité inexpliquée, fausses couches récurrentes.

 

Quelques maladies associées (risque augmenté de maladie cœliaque)

  • diabète de type 1 ;
  • maladies auto-immunes de la thyroïde.

La sensibilité au gluten non coeliaque

Qu’est-ce que la sensibilité au gluten non cœliaque ?

La sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC) se manifeste par des symptômes qui apparaissent peu de temps après l’ingestion de gluten et qui disparaissent suite au retrait du gluten de l’alimentation. Elle entraîne des problèmes intestinaux et extra-intestinaux semblables à ceux observés dans les cas d’autres maladies comme la maladie cœliaque et le syndrome de l’intestin ou du côlon irritable, d’où l’importance d’un diagnostic adéquat fait par un médecin. La SGNC n’est pas encore bien comprise et la recherche démontre que dans certains cas, d’autres éléments, tels que les fructanes, un type de glucides retrouvés dans le blé et d’autres aliments, pourraient plutôt être en cause.

Les symptômes possibles :

  • Douleurs abdominales, ballonnement;
  • Douleurs articulaires;
  • Diarrhée ou constipation;
  • Eczéma et/ou éruptions cutanées;
  • Fatigue;
  • Esprit brumeux;
  • Maux de tête;
  • Malaise général;
  • Dépression.

 

Le régime sans gluten : jamais sans une évaluation médicale

Le régime sans gluten ne doit pas être entrepris sans évaluation préalable par un médecin visant à diagnostiquer les personnes atteintes de la maladie cœliaque. L’application d’un régime sans gluten à l’aveugle sans diagnostic établi de maladie cœliaque comporte des risques graves pour la santé d’un individu. La maladie cœliaque peut être présente et en activité, mais sans symptômes.

Le régime sans gluten est restrictif, complexe et, par conséquent, déconseillé sans indication médicale. Sans changement adéquat des habitudes alimentaires, il comporte des risques de monotonie alimentaire et de carences nutritionnelles (fibres, vitamines et minéraux). Les risques de surconsommation alimentaire par compensation (sucre, gras, sel) sont également présents, par le sentiment de privation que les restrictions peuvent engendrer. Il n’est pas plus sain que l’alimentation basée sur les recommandations nutritionnelles de Santé Canada.

Pour connaitre les risques associés à l’arrêt du gluten sans diagnostic médical, consultez la mise en garde rédigée conjointement par l’Ordre professionnel des diététistes du Québec et le Collège des médecins

 

 Consultez un nutritionniste

 

Ressources

Fondation québécoise de la maladie cœliaque https://www.fqmc.org/

Courriel : info@fqmc.org

Téléphone : 514-529-8806

Facebook : https://www.facebook.com/FQMC.org/

 

Note : la Fondation québécoise de la maladie cœliaque est la seule ressource francophone au Québec. L’association canadienne communique en anglais. Les groupes Facebook ne sont pas des références car ils comportent beaucoup d’informations fausses.

 

1 1 Cranney A, Zarkadas M, Graham ID, Butzner JD, Rashid M, Warren R, et al. The Canadian Celiac Health Survey. Dig Dis Sci. 2007;52(4):1087–95. Publication en ligne du 22 févr. 2007. [PubMed]