Accueil > Activités autorisées > Administration de médicaments

Connectez-vous à la section membre

×

Administration de médicaments

Administration de médicaments ou de substances

Depuis l’entrée en vigueur le 13 septembre 2018 du Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées par les diététistes, la diététiste/nutritionniste peut administrer, selon une ordonnance, des médicaments ou autres substances, par voie orale ou entérale, dans le cadre de la détermination du plan de traitement nutritionnel, incluant la voie d’alimentation appropriée, ou lors de la surveillance de l’état nutritionnel des personnes dont le plan de traitement nutritionnel a été déterminé. Cette activité ne nécessite pas de formation préalable obligatoire et les diététistes peuvent donc exercer cette activité depuis le 13 septembre 2018.2

Description

Le traitement nutritionnel est partie intégrante du traitement médical de plusieurs pathologies. Sa détermination, son ajustement et sa surveillance sont en étroite corrélation avec les autres traitements, dont les médicaments prescrits. Ainsi, les diététistes/nutritionnistes peuvent être appelées à administrer des médicaments dans le cadre de l’évaluation nutritionnelle, afin de déterminer le plan de traitement, ou pour en démontrer l’usage approprié en lien avec le plan de traitement nutritionnel.

Modalités et conditions d’application

Avant d’administrer un médicament prescrit, la diététiste doit obtenir l’évaluation médicale de l’état de santé du patient et s’assurer de l’absence de contre-indications ou d’interactions médicamenteuses.

Comment faire?

  • Accéder au dossier du patient et aux autres sources d’informations sur le patient;— Consulter le dossier du patient régulièrement;
  • Effectuer une collecte d’informations complète en discutant avec le patient
    et ses proches;
  • Communiquer avec le médecin, le pharmacien ou l’infirmière en cas de doute;— Respecter la posologie et l’heure d’administration prescrites et établies.

La diététiste/nutritionniste doit inscrire le nom des médicaments prescrits qu’elle administre. Elle doit également inscrire au dossier le suivi requis à la suite de ses interventions, le cas échéant.

La diététiste qui administre un médicament prescrit doit respecter les lignes directrices et les données scientifiques pertinentes les plus récentes. Dans le cas de la vidéofluoroscopie, qui est un examen radiologique, les professionnels doivent également respecter les principes de collaboration interdisciplinaire et assurer un accès commun à l’information suivant leurs devoirs et obligations respectifs.

Communication

La diététiste/nutritionniste doit s’assurer de communiquer les résultats de son évaluation, son plan de traitement, ses recommandations et le suivi requis à l’ensemble des professionnels concernés. La concertation des professionnels doit être à l’avant-plan durant tout le continuum de soins du patient. Les rapports et les données qui y sont liées, le cas échéant, doivent être accessibles le plus rapidement possible à l’ensemble des professionnels concernés.