Connectez-vous à la section membre

×

Karine Gravel

Karine Gravel, nutritionniste et docteure en nutrition en pratique privée

Comportements alimentaires : quand la tête fait de l’ombre aux papilles

Les consommateurs considèrent les caractéristiques sensorielles des aliments en priorité pour faire des choix alimentaires. Ces caractéristiques sont perçues par les sens de la vue, du toucher, de l’odorat, du goût et de l’ouïe qui sont des merveilles physiologiques. Toutefois, les informations nutritionnelles de nature cognitive, comme la valeur nutritive des aliments ou le calcul des kilocalories, sont souvent surévaluées au détriment des perceptions sensorielles. Le fait de ne considérer que les informations de nature cognitive peut se faire au détriment des différents plaisirs liés à l’alimentation dans un contexte plus global, comme les plaisirs sensoriels qui réfèrent aux propriétés des aliments qui nous permettent de les apprécier. À partir des données de la littérature scientifique, cette présentation permettra de répondre aux questions suivantes : Comment la génétique peut influencer nos préférences alimentaires ? Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer nos différences de sensibilité aux caractéristiques sensorielles ? Que peut révéler une envie de manger sucré ou salé ? Le plaisir de manger amène-t-il une augmentation ou une diminution de la prise alimentaire ? Les différents plaisirs alimentaires seront présentés, dont le plaisir épicurien qui fait l’objet du développement d’une échelle validée qui sera administrée lors de la présentation. Dans le cadre d’une saine alimentation et en plus des informations nutritionnelles de nature cognitive, les perceptions sensorielles doivent aussi être considérées puisqu’elles montrent des effets positifs sur les comportements alimentaires.

BIOGRAPHIE

Karine Gravel a réalisé deux formations collégiales artistiques avant de compléter un baccalauréat (2005), une maitrise (2010) et un doctorat en nutrition (2013) à l’Université Laval. Pendant ses études, elle a effectué un stage au Japon afin d’étudier les centenaires d’Okinawa et les raisons de leur longévité exceptionnelle. Elle est nutritionniste et docteure en nutrition en pratique privée, formatrice pour l’organisme ÉquiLibre, consultante pour l’industrie agroalimentaire et chroniqueuse scientifique pour différents médias. Elle est l’auteure d’un blogue scientifique sur la nutrition et les comportements alimentaires et siège au conseil d’administration de l’organisme national Croquarium.

Trois ingrédients sont nécessaires pour cuisiner sa recette préférée : se nourrir, se réunir et se faire plaisir, afin de satisfaire ses besoins biologiques, sociaux et psychologiques. Ses intérêts en nutrition concernent principalement les comportements alimentaires, les préoccupations à l’égard du poids corporel, le sens du goût et l’alimentation intuitive. Sa thèse de doctorat intitulée « Manger avec sa tête ou selon ses sens : perceptions et comportements alimentaires » s’est méritée ex æquo, le prix français Jean Trémolières, décerné en 2013 par l’Institut Benjamin Delessert de Paris.

www.karinegravel.com

OBJECTIFS

  1. Reconnaître la valeur et l’influence des perceptions sensorielles sur les comportement alimentaires.
  2. Considérer le plaisir comme étant l’alliée d’une saine alimentation
  3. Mesurer sa disposition à rechercher le plaisir épicurien à l’aide d’une échelle validée.